Lundi. 14h52. « Courage »

Lundi. 14h52. « Courage »

Lundi. 14h52. « Courage ». C’est le message que j’ai reçu par SMS de la part d’un chef de projet qui me voyait m’endormir alors que je participais à une visio-conférence.

On va dire que le weekend à Lyon a été chargé en beaucoup de points, mais pas en sommeil.

Vendredi : le voyage

gallardo-spyder.jpgAprès avoir attrapé de toute justesse mon train pour Strasbourg, Martial me récupère à la gare direction chez Joe pour charger la voiture. Coffre plein, bien calés avec les sacs dans tous les sens, on cruise sur l’autobahn en direction d’un McDo autour de Mulhouse pour récupérer Thibaut. On tombe sur une belle Lamborghini Gallardo Spyder.
On mange vite fait, puis on se répartit entre les 2 voitures pour plus de confort. Joe fait son plein de GPL et on profite du soleil pour détoiter les belles. C’est un weekend cabriolet, on n’allait donc pas se priver.

Arrivée comme prévu vers 17h30 sous un beau soleil. De bonne augure pour ce weekend où nous sommes censés profiter du beau temps, celui-là même que l’on a craint de ne pas trouver jusqu’au dernier moment. Accueil des premiers participants à notre désormais traditionnel rassemblement de 206cc à Lyon dans un joli gîte situé à l’Arbresle. Merci à Flo pour toute cette organisation.

On prépare l’apéro, le dîner, blablabla, blablabla, blablabla, la nuit passe, l’alcool fait son effet (j’ai été très sage moi) et à 4h du mat’, on est toujours pas endormis. Ca promet pour le lendemain.

Samedi : Repas, balade, visites…

Après un réveil forcément difficile vu le peu qu’on a dormi, direction le restaurant que l’on avait réservé pour midi. Les Planches à Albigny sur Saône. Très bon service, très bonne cuisine, vin excellent… Nous n’étions pas déçus et je ne peux que recommander ce restaurant situé sur les bords de Saône où l’on peut également se poser tout simplement au soleil boire un verre, ou jouer à la pétanque.

demeure-chaos.jpgHistoire de bouger un peu, et vu que nous étions dans le coin, nous faisons un détour à St-Romain au Mont d’Or, petite commune mondialement connue malgré elle pour abriter la Demeure du Chaos. Il s’agit d’une habitation achetée il y a quelques années par Thierry Ehrmann, une des plus grosses fortunes françaises, patron du Groupe Serveur, d’Artprice, … et transformée en un véritable lieu de chaos par ses soins et ceux d’artistes du monde entier. Inspiré par l’attentat du 11 septembre 2001, il y a même récupéré une partie des ruines du World Trade Center.
Hélas, il a ses détracteurs, et notamment la commune qui souhaite faire détruire cette demeure qui selon elle gâche le paysage. Il est vrai que l’on peut être choqué au premier abord lorsqu’on la voit de l’extérieur, mais dès lors qu’on la pénètre, qu’on nous explique le sens d’une partie des milliers d’œuvres d’art qui la constitue, on ne peut que s’opposer à une telle destruction. C’est un crime pour l’Homme que de vouloir détruire des milliers d’oeuvres d’art.

Après cette visite, retour au gîte, apéro, repas, soirée, et tentative de dodo.

Dimanche : le retour

Réveil difficile, douche froide, et ménage afin de rendre le gîte dans le même état qu’à l’arrivée. Après le repas, direction une dernière petite ballade à destination du Mont d’Or. On quitte quelques participants, puis on se réfugie boire un café, puis direction le Buffalo Grill, dernière étape de ce weekend mémorable.

Le retour pour ma part se fera en train. Départ du TGV de Part Dieu à 22h41 pour une arrivée en gare de Montpellier St Roch à 0h30. Le top pour être en forme le lendemain non ?

Les photos de ce weekend à Lyon sont consultables dans ma galerie

2 réflexions sur « Lundi. 14h52. « Courage » »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *