Pourquoi ne pas aller aux apéros Facebook ?

Pourquoi ne pas aller aux apéros Facebook ?

Avec tout le battage médiatique numérique en ce moment sur le sujet, vous n’êtes pas sans savoir qu’ont lieu en ce moment des apéros Facebook, mélange entre apéritif beuverie et flashmob, le tout organisé anonymement via le réseau social.

Le concept est simple: dans chaque « grande » ville, une personne créé un groupe ainsi qu’un événement sur Facebook, et invite tout le monde à se donner rendez-vous en un point unique de la ville. En l’occurrence, pour Montpellier, il s’agit de l’Esplanade de l’Europe, lieu qui a déjà occasionné des débordements il y a quelques années lors d’une Fête de la Musique qui avait accueilli plus de 10 000 personnes.

Pourquoi ne pas y aller ?

  • Il va pleuvoir. Bon ce paramètre n’est pas certain, mais le risque est néanmoins fort
  • Il va y avoir des débordements. Ce paramètre n’est pas certain non plus. 99,9 % des gens vont y aller dans une ambiance bon-enfant avec pour seul état d’esprit de boire un verre (ou plus, beaucoup plus…) avec leurs amis, mais il ne faut pas se leurrer, les 0,01% de fouteurs de merde seront aussi au rendez-vous
  • Ça sent la beuverie à plein nez, avec tous les mauvais côtés que ça implique
  • L’Esplanade de l’Europe finira en champs de ruine. Ça n’empêche pas de boire, mais ca donne mal au cœur de voir un tel carnage. Certes beaucoup de personnes vont emmener leurs déchets, mais  il ne faut pas en faire une généralité.
  • C’est plus confortable de boire un coup chez soi au chaud, au sec, …
  • La présence du FISE juste à côté. En fait non, ça ne change rien, c’est juste un prétexte de plus pour le choix de la date, vu que l’événement va ramener du monde.
  • Aucune organisation, aucun encadrement initialement prévu (et heureusement que la mairie fait en sorte de maîtriser l’événement)

Pourquoi finalement y aller ?

  • Après tout, ça va être mortel
  • C’est l’occasion de voir ses amis et boire un coup avec plein de monde autour
  • Habitant à Montpellier, payant des impôts locaux (taxe d’habitation, taxe foncière…), et tous les frais étant pris en charge par la commune (60 000€ il me semble), que ça soit le nettoyage du site le lendemain, la sécurisation des abords… autant rentabiliser
  • J’ai dit au Midi Libre que je live-tweeterai de là-bas

Donc au final, ayant autre chose de prévu plus tard dans la soirée, je vais y passer vite fait histoire de voir l’ambiance. Pour la culture quoi…

Edit: J’y suis passé juste histoire de faire quelques photos et live-tweets. C’était ambiance bon-enfant jusqu’à l’arrivée de la pluie. A priori pas de dégâts, peu de débordements et d’accidents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *