Electromind 2009: un scandale ? un fiasco ?

Electromind 2009: un scandale ? un fiasco ?

J’aurai mieux fait de me taire et ne pas en parler. Nous avons vécu un Electromind qui restera dans les annales.

En fin d’après-midi, il a commencé à y avoir de plus en plus de vent, on sentait qu’il faisait humide. Les prévisions météo au pire annonçaient 1mm de pluie, mais restons optimistes. A 21h30 on arrive sur le champ devant le Zénith qui servira de parking (et qui au final s’avère être le meilleur endroit au monde pour être garé). Quelques minuscules gouttes s’écrasent sur le pare-brise. Rien d’inquiétant.

Une dizaine de minutes de queue à l’entrée pour être fouillé, on passe l’épreuve du ticket électronique avec succès et voilà, on découvre les décors de l’édition 2009. Décors franchement très limités, seule la scène principale sort du lot avec un écran géant qui sera sûrement d’une efficacité redoutable. Par contre niveau son, la qualité est au rendez vous sur chaque scène. On fait un peu le tour de celles-ci. Y’a du lourd en DnB et en Hardcore, et puis c’est là que ça commence à pleuviotter. Des fines gouttes qu’on pense qu’elles ne dureront pas. Et pourtant, le phénomène ne fait que prendre de l’ampleur. On change de scène écouter autre chose et petit à petit, mon t-shirt est trempé. La seule solution avant que ca devienne insupportable, est d’attendre au sec, le seul endroit abrité étant les quelques rares stands.

Electromind-Shirt

Et là, c’est le drame. La musique des scènes s’arrête d’un côté, puis de l’autre, et au final, plus de musique du tout. L’organisateur prend la parole et tente d’expliquer les faits. Pour des raisons de sécurité pour les techniciens et les artistes, on ne peut pas continuer. Et même si la pluie finit par s’arrêter, ca ne repartira pas. Et là c’est à nouveau le drame, et les gens ne se contentent pas de huer l’organisation et de crier au scandale, non, certains qu’on qualifiera d’indescriptibles (car j’hésite entre « mecs bourrés », « drogués énervés », « casseurs », « cons », si possible le tout réuni) vont faire passer cette soirée du côté obscur.

Ca commence à faire du bruit en tapant sur le bar central. A force ca se déchaine, et le bar disparait en un amas de taule. Des gens s’emparent des tireuses à bière. Les indescriptibles balancent des bouteilles, canettes, pierres sur la sécurité, sur le stand VIP perché en hauteur, … Préférant éviter de prendre une balle perdue, je ne saurai pas tout, mais la sécurité semblait débordée et inefficace (en sous-effectif pour gérer de tels débordements). Je prend les paris en misant sur 0h10 pour le lâcher de grenades lacrymogènes. Le temps de m’enfiler les 2 canettes de Dark Dog pour lesquelles j’avais acheté des tickets (qui eux ne seront sûrement pas remboursés).

On sillonne, on croise des gens dégoûtés par cette annulation, mais qui comme nous sont encore plus attristés par le spectacle qui se déroule sous nos yeux. Ben oui, quel intérêt de jeter des pierres (je ne vous jette pas la pierre Pierre ?), ca ne ramènera pas la soirée. Et même si j’espère avoir tort, vu ce débordement que personne n’avait imaginé, je me demande bien si une prochaine édition sera autorisée l’an prochain. On se souvient tous du scandale créé il y a 3 ans quand RTS organisait un méga concert sur l’Esplanade de l’Europe pour la Fête de la Musique, que des dégradations dans les résidences ont eu lieu, et que le Midi Libre n’a fait qu’un rapide amalgame entre « musiques électroniques », « drogués » et « délinquants ».
Je n’ose même pas imaginer ce qu’on y trouvera dans l’édition de demain matin, mais je pense être proche de la réalité en disant qu’on ne retiendra que les débordements.

La soirée étant de toute façon finie, on s’approche de la sortie. Toujours des cons pour provoquer la sécurité, lesquels finissent par lâcher les chiens sur certains. Ca leur fera pas de mal.
Puis tout d’un coup, rien le droit de dire, une vingtaine d’agents de sécurité ont pour mission de sortir tout le monde du site. Et leurs méthodes sont plus que douteuses, entre certains armés d’un morceau de bois, et celui que je retiendrai de par sa politesse envers des gens qui n’ont rien à se reprocher. Entre un « Dégages de là, casses toi ». Voir un « Ta gueule connard ». Bref, c’est super agréable de se faire jeter comme ça.

Et une fois dehors, c’est aux CRS qu’on a eu droit. Un coup de flashball est parti juste au moment où on sort, de quoi affoler tout le monde. Et on y arrive. Minuit 10 à peine passé, et voilà les lacrymo. C’est bel et bien le moment de partir, en plaignant ceux qui sont sur le parking juste à l’entrée, car en même pas 10mn, j’étais chez moi.

En résumé

Bon, j’ai l’impression de continuellement me répéter, donc pour résumer, je ferai un grand « bouuuuuuuuuuuuuuuuuuh » :

  • aux organisateurs, qui malgré l’annonce de la possibilité de pluie, n’ont semble-t-il pas prévu de moyen de mettre à l’abri les DJ’s ainsi que le matériel son et lumières. Si tel avait été le cas, la soirée aurait pu repartir (enfin je crois, après tout je ne suis pas dans les confidences)
  • à la sécurité qui n’a pas su garder son calme sur la fin
  • et surtout aux abrutis qui se sont défoulés gratuitement et ont donné une triste image de la musique électronique

Et maintenant y’a plus qu’à prendre un bon bain bien chaud, prier pour ne pas s’être trop chopé la crève par le combo T-Shirt mouillé + vent, et demain on verra comment ca se passe pour se faire rembourser la prévente.
Edit du 05/08/09 : Les commentaires sont fermés sur ce billet, la discussion se poursuivant sur ce billet de synthèse

13 réflexions sur « Electromind 2009: un scandale ? un fiasco ? »

  1. Foutredieu! Ben didonc! Je n’en reviens pas que ca puisse partir en vrille comme ça pour une simple annulation. Même dans une festival je n’ai jamais vu ce que tu décris (ce genre d’émeutes parce que « désolé les cocos, il pleut, on arrete »).
    Par contre, niveau orga, ils auraient comme tu le dis pu prévoir. Totalement incompétent les gus…

    1. Oui carrément, en terme d’organisation, j’estime qu’ils auraient du prévoir quelque chose pour protéger leur matériel et les DJs. Après pour les gens, être mouillé c’est pas génial, mais la plupart aurait été compréhensifs, du moins c’est ce qu’il en est ressorti des gens avec qui j’en ai discuté.

      Mais ce qui est le plus triste, c’est la façon de réagir de certaines personnes. Certes comme toujours ça constitue une minorité, mais néanmoins d’un nombre non négligeable face au service de sécurité qui n’a pas su quoi faire.

      Je viens de voir cette vidéo où on voit le « démontage » du bar central. J’ai honte de voir ces gens, et je plains les bénévoles qui ont tenté de sauver le bar. J’espère en tout cas que de leur côté, il n’y aura pas de blessés, car t’as vite fait de te prendre une bouteille dans la tête.

  2. @ Vincent: Ta vidéo fait froid dans le dos sérieux!

    @ Montpl: Oui j’imagine. Enfin d’un autre côté, qd tu vois la vidéo, y en a 2 ou 3 qui méritaient un bon coup de matraque dans la gueule.

  3. bha moi j ai trouvé ca trop bien que l on sorte de l electromind et que l on se prend de la lacrimo dans les yeux nn?
    mais le pire dans tout sa c est les flics qui on voulu se defoulés eu aussi car il y en a plein qui ne pouvais pas prendre la route (bouré explosé …drogué ) qui on dû virer du parking de gramon …. question pourquoi les flics on balancés de la lacrimo jusqu au skate parc ??
    ca c est pour moi n importe quoi .
    De plus je finirais sur sa moi il etait 12h10 je vais a l entrée pour bien sur sortir du complexe et la je vois les CRS trainer un jeune la geule en sans le crane exploser … mais le plus pire c est que cette personne etait a terre et se faisait frapper encor et encor par c est gros c** de CRS
    pour quoi je n ai rien fait ? car une personne a coté de moi va voir les CRS pour dire de stoper ce carnage et la coup de bombe au poivre dans la gueule ……….. a vous de juger de l attitude des cRS

  4. le com dans twist ,ce n’est pas moi .Que celui qui s’apelle montpl change de pseudo merci.

  5. Salut a tous,

    Alors voila pour moi c’est la meme que tous hin, totalement blazé de cette soirée bien que je ne suis qu’a deux heures de montpellier, comparé a ceux qui venaient de paris etc…
    Ça a dégénéré d’une façon lamentable, que ce soit du coté des CRS qui ont dégommé tous ceux qui étaient devant eux, pour un oui ou pour un non, et dégommé est un faible mot pour certains …
    Les deux heures passées sous la fumée des lacrimo que ce soit a l’entrée du festival, comme sur les parkings c’est abusé ..
    Enfin je n’acclame pas non plus les mecs qui ont commencé a dépouiller le bar devant la scene VIP, et qui ont ensuite commencer a tout casser, c’est pas ça du tout l’ambiance des festivaliers électroniques, mais d’un autre coté, c’était une masse de gens qui étaient en trin de monter surement, avec des drogues dures, et donc ils ont pété un plomb …
    Si seulement ils avaient laissés la musique sur la scene ozone qui était intacte, les gens se seraient canalysés et un éventuel dialogue aurait pu débuter … Mais avec des « si », on en fait des choses.

    Pour finir je dirais que mon dégout pour cette soirée est double, en effet vers 2h du matin, tout a commencé a se calmer un peu du coté du site, et du parking dans le champ, les CRS sont allés de l’autre côté, et j’ai parlé avec les stup qui m’ont dit qu’on pouvait aller sur le parking d’en bas ( ou nous étions garés ) et que c’était prévu pour dormir sur place, qu’il n’y aurait pas de soucis, et quand je suis arrivé avec mes amis dans le parking, on s’est aperçut qu’il s’était vidé et qu’on était genre 2000 environ, et dessuite, les gens ont mis de la musique dans leurs voitures, camion, j’ai meme un mec qui avait un PC portable dans son fourgon et une petite table de mixage, il avait installé 2 enceintes dehors et donc ça dansait. C’était pas trop mal parce que y’avais un peu d’ambience sur le parking et puis les casseurs étaient partis, on était juste 2000 personnes environs, blazés de la soirée qui voulaient un peu se détendre en écoutant de la musique, donc tout le monde a commencé a boire etc..
    3h du matin, 10 camions de CRS sont venus nous faire dégager, or qu’il n’y avait pas bordel quoi, dont des gens bourés, défoncés, ont pris la route, c’est du n’importe quoi.

    Electromind : FINI pour moi et pour un grand nombre de personnes aussi …

  6. Pffff, cette soirée a bien affiché le tempérament de beaucoup de gros nazes, autant dans le public que derrière les boucliers… Mais il faut pas croire, c’est encore une minorité de jeunes et de fonctionnaires qui ont foutu la merde, a la grande déception d’une foule de gens « normaux » qui n’aiment pas que des cons leur gaze la tête pour rien. PFFF!! ELECTROMIND C’EST FINI, tout les ans j’hésitait à y aller, mais j’y allais quand même car du monde que je connais y va à chaque fois. Mais entre les têtes d’affiche ABSENTES ou les CRS bien trop PRESENTS, Toujours des couilles a ce Festoche bien trop commercial, sérieux, il manquait plus que les sponsors « NOKIA » ou « DESPERADOS » comme au FISE!!!!! C’est trop nul ce festoch…à éviter

  7. bonjour, je suis comme vous tous degouté du deroulement de cette putin de soirée, des jets de pierre, de laccrymo….
    mais ce qui me degoute le plus c’est de ce faire tabassé par 2 crs a coup de matraque dans la gueule a la sortie de la soirée alors que moi et mon collegue ont rentré trankilement a la voiture.
    Je demande a MINI_MAL plus d’infos sur le jeune que tu a vu se faire taper car cela pourai etre moi.
    merci

  8. Moi j’en veux surtout à cette organisation lamentable.

    C’est la 5ème année que j’y vais et j’hallucine qu’avec un budget de + 1 million d’euros ils ne prévoient pas des pauvres bâches pour la scène…

    Nan mais sérieux c’est eux seul les responsables c’est lamentable de faire une erreur pareil. Ensuite les débordements c’est bien dommage mais là encore ça aurait pu être évité… la sécu du VIP a commencé à balancer des lacrymos de manière très excessive (j’étais à coté quand ça a commencé) et c’est là que ça a complètement dégénéré… normal quand tu vois une fille se prendre un lacrymo dans la gueule sans raison ça te donne qu’une envie : taper le gars qui a fait ça.

    En plus l’orga prend le micro 20 minutes après la coupure du son, il peut pas prévenir tout de suite ? Calmer les esprits ? Et s’excuser platement au lieu d’un évident « on est encore plus dégouté que vous » ?

    Pour finir la sécu à l’intérieur comportement ignoble, la sortie était pleine de gaz lacrymo mais ils arrivent comme des cowboys pour te dire de dégager comme une m****, ils se prennent pour qui ? Sans parler des tickets conso (j’en ai encore pour +20 euros)

    Et Olivier l’orga qui se justifie « on est pas une entreprise commerciale » non mais sérieux c’est la meilleure. Arrêtes les soirées tout de suite si tu veux par les organiser comme un vrai pro, et va apprendre en belgique hollande ou allemagne comment se déroule un VRAI festival electronique.

    Après la DragonBal, les organisateurs du sud de la france prouvent une fois de plus leurs incompétences à organiser des festivals sérieux et pro…

    J’hésitais à y aller cette année vu le lineup en dessous des précédentes éditions ben j’aurais du…

Les commentaires sont clos.

Les commentaires sont clos.