Raaaaahhhh Birdy Nam Nam & Prodigy

Raaaaahhhh Birdy Nam Nam & Prodigy

Comme rappelé plusieurs fois, mercredi soir c’était le concert de Prodigy et Birdy Nam Nam dans les Arènes de Nimes.
Etant toujours en congés, j’ai pu prendre mon temps pour m’y rendre, trouvant 1h avant le début du concert, déjà un peu de monde sans doute aussi impatient que moi de s’extasier sur les derniers titres de ces 2 artistes qui, le temps d’un concert, se marient à merveille.

arenes-nimes-1

J’en profite pour demander à la sécurité si les appareils photos sont autorisés dedans, et petit lol: « Oui, les numériques, pas les gros trucs », « A ben le mien il est numérique, mais il a un gros truc ^^ ». Bon ben loupé, j’ai plus qu’à le mettre dans la voiture garée à 270m de là. Le temps d’attraper un jambon-beurre à côté.
Si j’avais si, j’aurai embarqué mon vieux Canon A40 avec moi. Dommage, faudra vous contenter des photos de l’extérieur des arènes.

arenes-nimes-2

Le temps de s’installer dans les tribunes, finalement bien positionné par rapport à la scène, on commence par une bonne bière bien fraiche. Avant l’effort, le réconfort. 19h30 tout rond, c’est Dj Garfield qui commence à chauffer la foule. Très éclectique dans sa sélection, y’en a pour tous les gouts, ca passe bien, et on est unanimes, c’est mieux que le warmup des Daft Punk y’a 2 ans. Une bonne heure de mix plus tard, c’est au tour de la machine Birdy Nam Nam, et là ce fut ultime tout le long. Ils jouent grosso modo les titres de leur dernier album, le tout revisité, avec une énergie décuplée et une ambiance du feu de Dieu. Et ça se termine avec un The Parachute Ending d’une violence inoïe, faisant l’unanimité. Ça c’est de l’atterrissage.

[youtube Gf8VBHR1ODI]

Le temps d’une entracte musicale permettant aux techniciens d’installer tout le matos, et c’est les Prodigy qui déboulent sur scène. Le combat est quelque peu le même, leurs titres prennent une dimension qu’on ne retrouvera jamais sur un CD tellement leur présence sur scène fait partie du spectacle. Musicalement, on a droit aux plus énergiques titres du dernier album, mais aussi aux anciens qui sont inévitables tellement ca envoie du lourd, entre Breathe, Out of Space, Voodoo People et l’envoutant Smack my bitch up où tout le monde a été contraint de s’assoir

[youtube TZuOSJZKKIg]

Et je tiens à décerner à Prodigy le record du monde du nombre de « fucking » en moins de 5mn.
Bref, un superbe concert, vécu pleinement, tellement que j’ai pas réussi à m’endormir en rentrant \o/

5 réflexions sur « Raaaaahhhh Birdy Nam Nam & Prodigy »

  1. J’ai également été privée de « gros machin » a l’entrée … Dur .
    Cette soirée a été une véritable bombe d’énergie larguée en plein milieu des arènes . Chapeau bas les Birdy Nam Nam et les Prodigy, dommage que les derniers ne passent que si rarement en france .

    La bise’

    1. Dommage, mais après tout, je suppose que comme moi, prendre des photos n’était pas le but premier de ce superbe concert.
      C’était la 2ème fois que je voyais les Prodigy, la première étant en 2004 au festival I Love Techno (en Belgique). Mais il n’y avait pas toute la dimension donnée par les arènes.

  2. Et oui les reflex sont interdits .. :/

    Je me suis acheté un ultra compact histoire de pouvoir en sortir quelques photos !

    Je regrette de pas y être allé à cette soirée :s mais bon j’ai fait deux soirées et c’était juste énorme !

    Première fois que je vois un concert dans les Arènes et c’est bien sympa, je referai ! 🙂

    1. Oui, et forcément j’avais pas emmené mon vieux compact (et encore, on m’aurait peut-être refusé l’accès sous prétexte qu’il aurait pu servir à assommer quelqu’un).

      Enfin c’est pas grave, je me contenterai de ce qu’on m’a mis dans les yeux et les oreilles.

  3. Pour être sur de le faire passer, j’ai filé l’appareil à une amie qui l’a planqué dans le soutif lol

    Une fois à l’intérieur ils te disent plus rien après 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *