Le refrain chaque début d’année

Le refrain chaque début d’année

msn_bonne_annee.pngC’est un éternel recommencement: chaque premier janvier et les jours qui suivent, on passe son temps à dire « Bonne année », « Meilleurs voeux », « Bonne santé, plein de bonnes choses, … » et caetera.

Mes meilleurs voeux numériques

Hier 1er janvier, je n’avais qu’à regarder les pseudos de mes contacts sous MSN, on retrouvait un « Bonne année » une ligne sur deux. Comme quoi la tradition se perpétue même sur le net, et je dirai même encore plus sur le net. Quel site n’a pas changé son éditorial pour y glisser ses voeux quand ils n’ont pas été passés par une édition spéciale de la newsletter ? Je n’échappe pas à la règle, j’ai aussi adapté l’édito de Web-IG.

Les voeux professionnels

Ce matin, premier jour de l’année 2008 au bureau, et même refrain. Au début j’ai compté combien de fois j’ai souhaité mes meilleurs voeux sur le chemin qui mène à la salle café, et au bout de 30, j’ai perdu le fil et abandonné le recensement.

Autant il y en a certains que je connais tout particulièrement et à qui je souhaite naturellement, autant bon nombre de personnes que je connais à peine de nom si ce n’est juste de visage. Du coup les voeux du nouvel an ne seraient-il pas que pure hypocrisie dès lors que ca sort du cercle amical et familial, hypocrisie qu’on mets sur le compte de la politesse, de la tradition, car il est évident qu’on ne va pas souhaiter le malheur aux autres et encore moins leur rétorquer, tel un puissant revers, un « bah non, moi je te souhaite pas la bonne année ».

Ca serait drôle n’empêche.

Les résolutions

Ca aussi c’est un énorme canular. Une fumisterie sans nom.

Chaque année je me dis que je vais faire ci, et faire ca, et l’année d’après, dommage, j’ai toujours pas commencé à tenter d’atteindre mes objectifs. Du coup, je ne vous dévoilerai pas mes résolutions prises pour 2008, celles bien entendu que je ne prendrai pas, histoire de peut être concrétiser celles que je n’ai pas prises mais que je souhaite bien plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *