Le plein de sensations fortes

Le plein de sensations fortes

C’était ce weekend à Port Aventura, le parc à thème des studios Universal installé à Salou, au sud de Barcelone. Comme l’an dernier, la sortie était organisée de main de maitre par PJ, mélangeant la section Police et la section CCiste.

Direction l’Espagne

Passons l’étape trajet vendredi aprem soir qui a pris un peu de retard grâce à Flo qu’on pardonnera. Nous étions logés à Salou dans deux petites maisons en triplex (un étage salon + terrasse, un étage à 3 chambres, et un étage terrasse sur le toit). Un standing correct dans une résidence qui doit surement valoir la peau du cul en pleine saison. Nous avons payé 62€ par personne pour 3 nuits et 2 journées au parc (le pass 2 journées vaut 42€ à l’entrée).

Étant donné notre arrivée tardive, plus moyen de faire de courses pour la raclette prévue. La solution de repli à été les pizzas. Grosse erreur: les pizzas espagnoles sont vraiment immondes. On ne nous y reprendra pas.
Fatigués du trajet, direction le lit.

Premier jour au parc

Réveil tranquille. Petit déjeuner. Un peu pas trop bien, mais on espère que ca va passer.
Direction le parc et là on se rend compte que c’est déjà bien blindé. Du monde sur le parking, la queue pour échanger les tickets d’entrée, et puis surtout, des files d’attentes aux attractions.

Le choix est dur, mais de toute façon, il fallait toutes les faire. On était venus pour ca, enfin au moins le groupe de motivés dont je faisais partie. Un petit arrosage en bonne et due forme dans la descente des rapides (les bouées avec des #?!!§* d’espagnols qui t’arrosent d’en haut avec leur jet d’eau), le Dragon Khan (grand huit à 8 inversions), la Stampida (montagnes russes en bois qui fracasse)…

Puis le moment de l’Hurakan Condor, la tour de chute libre que je redoutais un peu, ne l’ayant jamais pratiquée. Deux modèles différents selon le côté sur lequel on est positionné: tranquillement assis, ou alors debout, juste tenu entre les jambes et autour des bras. Forcément, pour mon baptême, ca sera debout.
Moment d’anxiété lors du début de la montée. Que va-t-il se passer ? Puis ca monte, ca monte, ca monte. 86 mètres plus haut ca s’arrête, 1m au dessus des appareils photos pour les souvenirs. Petit basculement vers l’avant, pas du cœur, mais de l’attache, histoire de bien prendre conscience de la hauteur, des fois qu’on ne regardait pas en bas. 3 secondes de répit, le temps de profiter de la vue qui s’offre à nous, nous voilà lâchés dans le vide atteignant 115km/h. En tout et pour tout, 3 secondes de chute. Et puis le gros freinage (on se demandait comment il était effectué, et visiblement la réponse est magnétique).
Content de l’avoir fait, et maintenant je suis devenu fan ^^.

Doug - Damien - Moi - Une inconnue

La nuit presque tombée, nous nous mettons dans la queue pour l’attraction phare d’Halloween qui consiste en un parcours au sein du parc dans lequel nous croisez un bon nombre de figurants dont le but est d’accroitre votre rythme cardiaque jusqu’à son sommet. Un énorme fou rire l’an dernier dans ce parcours qui semblait interminable pour certains du groupe. Vraiment à faire. Et cette année, franchement déçus de la pauvreté du parcours qui s’est avéré être très raccourci. Un manque de moyens ? On a même pas été poursuivis par un mec avec une tronconneuse thermique en marche :/

Tant pis, on se rattrapera sur les autres attractions le lendemain, après une bonne raclette, même si ma participation à celle ci ne fut pas bien grande.

Deuxième jour au parc

Pour le groupe des motivés, nous étions presque devant les grilles à 10h pour l’ouverture, décidés à en profiter un maximum. Et ca a été le cas. Entre Dragon Khan, Hurakan Condor, la Stampida, et surtout l’attraction inaugurée l’an dernier: le Furious Baco. Une accélération de 0 à 135km/h en 3,5 secondes (soit 4,6G d’accélération), quelques tours au fond, puis un retour avec une vrille qui se fait tout en douceur. Vraiment sensationnelle. La préférée de beaucoup d’entre nous.

Ca s’est terminé à 21h30 avec le spectacle son, lumière sur écran d’eau et petit feu d’artifices. Retour à la maison, et fin en sacoche party. D’énormes fous rires collectifs dans la nuit, surtout pour le désormais célèbre épisode du volet roulant sur lequel je ne m’étalerai pas.

Le retour

Les émotions de la nuit retombées (mais pas complètement), séance bronzette sur la terrasse ensoleillée par 25°C en pensant à ceux qui ont froid dans le nord. Puis retour à Montpellier avec la halte technique alcoolique indispensable à la Jonquera.
Bien fait de poser mon lundi, histoire de ne pas être trop pressés ni fatigués par le retour.

Et depuis, retour à la réalité, il faut travailler, mais au moins j’ai passé un weekend dépaysant qui me donne presque une impression de retour de congés.

One thought on “Le plein de sensations fortes

  1. Une de mes passions les parcs d’attractions, j’adore votre billet, c’est assez rare d’avoir un retour sur la visite d’un parc, c’est vraiment la recette d’un week end réussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *