Mes premières responsabilités de copropriétaire

Mes premières responsabilités de copropriétaire

Je l’attendais depuis quelques temps : ma première Assemblée Générale du Syndicat de copropriété. C’est mercredi soir en rentrant que je découvre un avis de passage pour un courrier recommandé. Du coup jeudi je m’empresse de faire en sorte de pouvoir me libérer tôt histoire de pouvoir passer à la Poste, laquelle ferme à 18h. Merci le Service Public, et encore, 18h c’est plus qu’acceptable. Surtout que je me suis pointé au guichet à 17h59 pour en sortir à 18h01 (hé oui, je me suis un peu perdu).

Bref, je dispose de l’invitation (rendez-vous mardi 22 janvier) et surtout de l’ordre du jour. Alors au menu nous aurons :

  • Les classiques : approbation des comptes, quitus du syndic, le vote du budget prévisionnel
  • La souscription d’un contrat d’entreposage des archives
  • Un compte-rendu sur un sinistre incendie qui a eu lieu il y a bientôt un an dans le parking (auto combustion d’une voiture) et l’autorisation de poursuite judiciaire contre la compagnie d’assurance qui a fait preuve d’une extrême lenteur
  • Le remplacement de la porte d’entrée qui coute de plus en plus cher à chaque réparation
  • La mise en conformité de l’ascenseur
  • L’autorisation à donner à un propriétaire de fermer ses garages

Le tout fourni avec les annexes qui vont bien.

Ainsi je suis devenu spécialiste en porte d’entrée, je sais ce qu’est un système VIGIK (un service de la Poste destiné à remplacer les passe-partout et les accès des différents prestataires), je connais toutes les normes en vigueur en ce qui concerne mon ascenseur.

Ce que je sais aussi avant tout, c’est que je vais aussi devoir sortir le chéquier cette année. Heureusement que les sommes restant raisonnables une fois réparties entre les différents copropriétaires. Première étape: payer les 222,48€ de provisions pour les frais du premier trimestre.

La suite au prochain épisode.

3 réflexions sur « Mes premières responsabilités de copropriétaire »

  1. Ralala… Le syndic… en fait tu achètes un appart, mais tu payes toute ta vie ce syndic! Entre les frais d’ascenseur, les ravalements de façade, les frais d’entretiens, le jardinier et tout le bordel, tu payes l’équivalent d’un loyer tous les mois…

    Une grosse arnaque!

    1. Heu quand même pas l’équivalent d’un loyer tous les mois, mais sur l’année t’as bien lâché l’équivalent de 2-3 mois de loyer. Ce qui fait le plus mal ça reste quand même la taxe d’habitation et la taxe foncière (environ 700€ chacune).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *